EstherAmar1

Hamodia a rencontré Esther Amar, conseillère d’entreprise agréée par l’Etat et inspectrice fiscale. Francophone, elle connaît bien les olim français. Ils font en effet appel à elle pour monter leur société en Israël. Elle décrit les différentes structures possibles, leurs avantages et leurs inconvénients.

Hamodia : Quel est le profil des individus qui désirent monter leur propre entreprise en Israël ?
Esther Amar : En Israël, 60% des individus qui font appel à des centres de développement et d’aide à la création d’entreprise, sont des salariés. Ils ne sont pas satisfaits de leurs revenus et projettent de travailler à leur compte. On trouve également de nouveaux immigrants qui décident de monter leur propre société, faute de trouver un emploi à compétences identiques à celui qu’ils avaient en France.

Hamodia : Pensez-vous qu’il soit plus avantageux de créer son en-treprise plutôt que d’être salarié en Israël ?
E. A. : Les démarches administratives né- cessaires pour ouvrir son entreprise sont simples et leur coût est peu élevé. Il est également possible de démarrer avec des « filets de sécurité » c’est-à-dire d’ouvrir une entreprise tout en continuant à être salarié, dans l’espoir d’obtenir un complément de salaire.

Lire tout l’article (pdf)